Bienvenu à Côme, cette petite ville s’élève sur la pointe de la branche occidentale du Lario, a un peu plus de 80.000 habitants revêt une grande importance pour son histoire, sa culture, ses usines textiles, mais surtout se trouve dans une position géographique merveilleuse.

Elle fut édifiée sur des établissements préhistoriques et transférée par Jules César sur le lieu de passage pour le versant nord des Alpes, la ville a toujours joui d’un rôle de premier plan dans cette région, tant que rivalisa même avec Milan pendant beaucoup de siècles.

Du haut Moyen Age Côme s ‘étendit dans des bourgs séparés du centre, près des remparts de la ville (bâtis par le Barberousse et partiellement conservés jusqu’à nos jours), chacun avec sa propre identité et ses caractéristiques. De nos jours ces petits noyaux ont été incorporés à la ville, mais leur souvenir survit dans les nombreux monuments anciens qui côtoient les rues de Côme.

Du XVI e siècle la ville fut dominée par les Espagnols, ensuite passa aux Autrichiens en 1700 Ce sont les ans où Alessandro Volta vécut, on bâtit de somptueuses demeures, le Teatro Sociale, même l’industrie de la soie se développa.

Visitez le Musée Archéologique municipal “Giovio”, qui vous donnera un aperçu de Côme préhistorique. Au contraire, le plan du vieux centre de la ville remonte à la période romaine comme les trois tours au sud des remparts témoignent

Dans le quartier de Borgo Vico, à l’ouest de la ville, on peut admirer de superbes demeures et se dirigeant de la promenade vers le centre, on croise le Temple Voltiano et Piazza Cavour, où autrefois il y avait le port marchand.

Côme

CC Gerry Labrijn

Visiter Côme

La Cathédrale, l’ancien centre civil et religieux au coeur de la ville, est un des rares bâtiments en style gothique à Côme (l’autre est l’église dédiée à Sant’Agostino). Commencée en 1396 d’après le projet de Lorenzo degli Spalti, par la volonté de Gian Galeazzo Visconti, elle ne fut achevée qu’en 1740 avec la coupole de Filippo Juvara.

La façade est enrichie de sculptures de Rodari tandis que l’intérieur, à croix latine, abrite des tapisseries du XVI e et XVII e siècle, provenant de Ferrara, Florence et Anversa, avec le carrelage en marbre noir de Varenna et blanc de Musso.

L’église dédiée à San Carpoforo s’élève dans une position écartée sur les pentes de la colline du Baradello et conserve l’abside et le clocher du XII e siècle.

Sant’Abbondio qui a deux clochers remonte à 1100; sa façade et l’abside enrichie des fresques sont très intéressantes à voir aussi bien que les sculptures du portail central.

Parmi les églises les plus intéressantes il y a San Fedele, bâti sur un plan central tréflé d’après un projet basilical à trois voiles . Achevée au XII e siècle, la façade a été renouvelée en 1914 tandis que l’intérieur a été pour la plupart reconstruit pendant la Renaissance.

Le vieux centre est entouré des remparts bâtis par Frédéric Ier de Svevia, dit le Barberousse, au XII siècle, après la défaite par Milan. Même aujourd’hui on peut admirer trois tours: Torre di Porta Nuova, à l’ouest, Torre San Vitale, à l’est, et Porta Torre, qui est haute de cinquante mètres au centre.

Il est intéressant et agréable de flâner sur la promenade, où plusieurs attractions de la ville se concentrent. Le Temple Voltiano fut construit en 1927, pour célébrer le premier centennal de la mort d’Alessandro Volta, dont il abrite de nombreux souvenirs et témoignages.

Piazza Cavour est un espace animé, symbole du Risorgimento à Côme, on peut y jouir d’un magnifique panorama, elle est envahie même de nos jours par les eaux du lac au cours de fortes pluies.

Dans le quartier Borgo Vico se trouvent les plus belles demeures de la ville, bâties à la fin du XVIII e siècle: Villa Saporiti, Villa Gallia, Villa Salazar et l’imposante Villa Olmo.

Côme

CC Fred PO

Côme – Restaurants

Ci-dessous des restaurants conseillés à Côme.

Al Giardino
Via Monte Grappa, 52
Como
Bistrot où aller si l’on veut goûter du vin bon. La cuisine est liée aux recettes du territoire et en été on mange dans le jardin.

Crotto del Lupo
Via Pisani Dossi, 17 – Como
Ce local qui offre une ambiance simple et familiale se trouve dans un ancien bâtiment au milieu de la verdure. La cuisine est naturelle et liée aux traditions locales, il y a une belle terrasse où dîner en été.

Locanda Dell’Oca Bianca
Via Canturina, 251 – Como
Ce restaurant à l’ambiance soignée et accueillante se trouve sur la route qui mène à Cantù. En été on mange au dehors et sa cuisine élabore des plats nationaux avec un grain d’invention

Il Solito Posto
Via Lambertenghi, 9 – Como
Trois petites salles modernes à l’ambiance informelle, et en été on mange au dehors. La cuisine offre des plats de viande et de poisson traditionnels, mais modifiés.

L’Angolo del Silenzio
Via Lecco, 25 – Como
Cuisine lombarde simple et peu élaborée dans un décor classique, en été on mange au dehors dans la cour

Osteria Rusticana
via Carso, 69 – Como
Bistrot familier à l’écart de la ville offre des spécialités locales. Deux salles à l’ambiance simple, mais accueillante et on mange au dehors en été.